Mohamed Djouldem

Mohamed DJOULDEM est Maître de conférences en science politique à l’Université Paul Valéry à Montpellier et chercheur à l’UMR 5281. Il a publié (avec Yves Saillard et Philipe Warin), Lutter contre le non-recours : un révélateur du renouvellement des politiques publiques in ODENORE, L’envers de la fraude. Le scandale du non-recours. Paris, La Découverte, 2012, (avec Christian de Visscher et Geneviève Tellier), Les réformes des finances publiques. Les enjeux politiques et gestionnaires. Bruxelles, Bruylant, 2014 et La contestation de la fiscalité des entreprises. Analyse d’une mobilisation contre la contribution foncière des entreprises. Gestion & Management public, 2016/1 (volume4/n°3), p.37-74. Il est également l’auteur de plusieurs chapitres dans des ouvrages collectifs, notamment, The Evolution of Parliamentary scrutiny in France. In L.M Imbeau & F. Stapenhurst (Eds): Parliamentary control of public finance in Francophone Countries, Ottawa: Canadian Audit and Accountability Foundation, 2017, La lute contre les paradis fiscaux: un enjeu international? In Frank Goggins, Claudia Champagne et Lyne Latulippe, Elements de la finance responsible: une perspective multidimensionnelle, Sherbrooke, éditions Yvon Blaise, 2018, La transparence des finances publiques. Un instrument d’amélioration de la démocratie de l’action publique financière ? in Jérôme Couture et Stève Jacob, Démocratie et politiques publiques. Québec, Presses universitaires de Laval, 2019.

Il enseigne la géopolitique de la finance internationale, les relations politiques internationales et les politiques publiques et leurs contestataires. Ses recherches actuelles portent sur l’internationalisation des finances publiques, les politiques de lutte contre la pauvreté et les politiques de l’environnement.

panéliste :
La fiscalité responsable : un enjeu pour la gouvernance d’ENTREPRISE et les finances publiques